Fédération des acteurs de la solidarité Auvergne-Rhône-Alpes

Courrier inter réseaux – fonds d’aide d’urgence pour le secteur de l’IAE

Ce courrier est signé par les réseaux de l’IAE, afin d’interpeller notamment les députés sur les difficultés rencontrées par les structures de l’IAE et la nécessité de leur apporter tout le soutien financier pour qu’elles puissent mettre en oeuvre leurs missions

Le Gouvernement va élaborer et mettre en oeuvre dans les prochaines semaines le plan de relance qui est indispensable à notre pays pour sortir de la crise sanitaire, sociale et économique que nous vivons et qui risque hélas de produire des effets durables.

Nos organisations souhaitent contribuer en apportant leur expertise de la lutte contre le chômage de longue durée et du développement économique solidaire, pour que ce plan puisse être le plus inclusif possible.

Dans ce contexte de reprise progressive d’activité et de forte hausse prévisible du nombre de chômeurs, le secteur de l’Insertion par l’Activité Economique (IAE) représente un levier pour l’accès et le retour à l’emploi de ceux qui en ont été privé, pour accompagner les entreprises sur les nouveaux recrutements, pour accélérer la relocalisation d’activités et le développement des services à destination des plus précaires.
Au plus haut de la crise, le secteur a démontré son utilité sociale incontestable et sa résilience. De nombreuses structures ont maintenu, partout en France, et souvent sur les territoires les plus fragiles, une activité en période de confinement, notamment sur des actions qui maintiennent les espaces publics vivables. Certaines ont réussi rapidement à faire évoluer leurs activités en fabriquant des masques par exemple et à mettre en place des modalités d’accompagnement à distance pour maintenir du lien avec des salariés parfois isolés.

Il est aujourd’hui urgent et essentiel, d’apporter un soutien politique aux entreprises sociales inclusives qui participeront à la construction du « monde d’après », solidaire et respectueux de l’environnement, que nous appelons de nos voeux. 140 000 personnes sont aujourd’hui accompagnées par nos associations et entreprises. Grâce à l’ambition du Pacte IAE, 240 000 personnes devront être accompagnées demain. Il faudrait pouvoir faire encore plus, pour absorber les conséquences humaines et sociales de cette crise. Cela ne sera toutefois pas possible sans un soutien financier adapté à ces structures, elles-mêmes percutées par la crise…lire le courrier

Les signataires : Chantier école, Coorace, Comité National de Liaison des Régies de Quartier, Emmaus France, Fédération des acteurs de la solidarité, Réseau Cocagne, Union nationale des associations intermédiaires

La Région Auvergne-Rhône-Alpes soutient la Fédération des acteurs de la solidarité Auvergne-Rhône-Alpes