Fédération des acteurs de la solidarité Auvergne-Rhône-Alpes

Retour sur la journée d’échanges sur l’inconditionnalité

Jeudi 20 février la Maison de l’Environnement, dans le 7ème arrondissement de Lyon, a accueilli une journée régionale sur le thème de l’inconditionnalité de l’accueil

Plus de 80 participants venus de toute la Région Auvergne-Rhône-Alpes ont échangé autour de ce principe questionné voire mis à mal sur leurs différents territoires. Les interventions de Mauricio ARANDA (docteur en sciences politiques), Adeline FIRMIN (juriste), Imed JENDOUBI (travailleur social), Benoît ROBERT (personne accueillie) et Pierre A. VIDAL-NAQUET (chercheur associé au Centre Max Weber) ont apporté une clarification historique et juridique du principe d’inconditionnalité, et l’ont analysé du point de vue de l’éthique et des pratiques.  

Les participants ont pu échanger en petit groupe pour dresser un état des lieux de l’inconditionnalité de l’accueil et de l’hébergement sur leurs territoires, dans leurs structures, dans leurs pratiques, d’identifier les freins et les leviers, et se projeter ensemble pour tendre vers ce droit à l’inconditionnalité d’accueil et d’hébergement énoncé dans le Code de l’Action Sociale et des Familles. 

Les échanges montrent que ce principe fait débat dans sa définition, son impact sur les pratiques et la continuité d’accueil, sur la mixité des publics, ou encore sa place dans les politiques de territoire et les relations entre associations et financeurs. Cette journée et tous les constats et les questionnements qui en ont découlé viennent nourrir le plaidoyer de la Fédération des Acteurs de la Solidarité. 

La Région Auvergne-Rhône-Alpes soutient la Fédération des acteurs de la solidarité Auvergne-Rhône-Alpes